Little Romance


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Andréa Strömblen.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Andréa Strömblen.   Ven 30 Sep - 15:36

I. Fiche d'identité


• Nom et prénom : Andréa Strömblen. Ouais, ses parents l'ont affublé d'un prénom de gonzesse. Mais allez pas croire qu'il en ai honte. En fait, il le porte même plutôt bien.
• Date de naissance : 16 mars 1989. Notre énergumène a 22 ans.
• Origine : Andréa est suédois. T'façon, c'est pas comme s'il avait eu la possibilité et l'opportunité de voyager, hein.
• Orientation sexuelle : Hétérosexuelle. Qu'est c'que vous croyez ?
• Manie, habitude : Il ne se sépare jamais de son paquet de clopes et de son zippo argenté vieilli par le temps, ni d'une de ses seringues. Monsieur est accroc à la morphine. Il tire toujours la gueule. Et il ne sourit que pour se foutre de la votre.
• Numéro de chambre : Si la place est libre et que le premier occupant n'y voit pas d'inconvénient, la chambre n°1.


I. Casier judiciaire


• Date d'arrivée : Andréa est arrivé il y environ six mois à Little Romance.
• Cause : Très franchement, c'est peut être en hôpital psychiatrique qu'il aurait fallu envoyer ce mec là. Ou en désintox'. Ou peut être les deux. Toujours est-il qu'il a gagné son aller simple pour la maison de correction avec plusieurs petites choses : incitation au suicide, chantage, harcèlement moral, vente et consommation de stupéfiants, coups et blessures graves, violation de domicile et même proxénétisme. Une chance qu'avec tout ça il ne soit pas directement allé en taule. Une chance... ? Ça reste à voir.
• Avis sur l'endroit : C'est d'la merde. C'est crade, glauque et on s'emmerde comme des rats morts. Déjà six mois passés ici, et Andréa a vite fait le tour. Le tour de la baraque, de ceux qui y bossent, et des autres paumés comme lui qui y résident en séjour forcé à durée la plupart du temps indéterminée. Ce qu'ils pensent d'eux ? C'est pas compliqué : Andréa est supérieur. À tout le monde. Le reste, autre que sa personne, c'est d'la fange, juste bonne à se faire piétiner. Remarquez, il arrive quand même à avoir des "amis", parce qu'il a une belle gueule et qu'il sait y faire, mais c'est souvent par intérêt. Sinon, ce type est imbouffable.


III. Biographie


Vous voyez ce type là haut, sur le toit de l'immeuble ? On ne distingue pas bien, d'ici, mais il fume sa clope. Comme si de rien n'était. J'le connais, moi. J'bosse pour lui, en fait. J'peux vous parler de lui, un peu, si vous voulez. Il s'appelle Andréa Strömblen, et il né à Stockholm en 1989. Ouais, l'est pas vieux, tout juste 22 ans. Et ce type est dangereux. La plupart des gens tombent dans le piège, tout le temps. Les filles surtout. Parce qu'il a une belle gueule, cet enfoiré. Si, avec son visage aux traits fins, sa tignasse noire comme l'ébène qui lui retombe en mèches folles sur les yeux. Ce regard... Je crois que c'est comme ça que je me suis fait prendre, moi. Par ce regard. Il est... intense. Mais surtout étrangement sombre, malsain. Vous savez, des yeux légèrement en amandes, aux pupilles noires comme du charbon. En vrai, ça fout les jetons. Mais c'est étrangement captivant. Comme une sorte, je sais pas... De l’hypnose, ouais, c'est ça.

Et puis, en plus d'avoir une belle gueule, il est bien foutu. Grand, un torse bien bâti, une taille mince, des fesses... Ouais. J'aurais bien aimé faire partie de ses quelques chanceuses qu'il a mi dans son lit, juste pour apprécier le galbe de ses petites fesses. Mais je m'égare. En vrai, c'est qu'un sale con. La première fois que je l'ai vu, c'est quand il est arrivé au bordel, une liasse de billets en main, et qu'il a tout racheté, nous y compris. De sa démarche désinvolte et nonchalante, avec son jean troué ultra taille basse, son manteau de fourrure excentrique, son vieux débardeur pourri surmonté de son habituelle croix énorme, cet espèce de pendentif qu'il ne quitte jamais. Et puis ses boots noires cloutées, style militaire. Ouais, quand je l'ai vu, j'me suis dit qu'il était pas clair. C'était obligé. Mais j'pensais pas à ce point là.

Parce qu'en vrai, Andréa, malgré son nom de catin, c'pas une gonzesse. Il rigole pas. Il se prend pas pour de la merde non plus. Par contre, il vous fait bien comprendre que vous, vous en êtes une. Ce n'est qu'un connard égoïste et égocentrique, le genre de petit merdeux qui se croit mieux que tout le monde. Mais avec son arrogance, son cynisme insolent et son mépris de tout, il sait comment vous faire mal, vous rabaisser, sans cesse. Pour qu'au final, vous soyez vous même persuadé que vous n'êtes que de la bouse. Un moins que rien. Et que lui, c'est Dieu. C'est comme ça qu'il gère son business. Qu'il s'agisse de nous, les putes, ou bien de sa came. Il deale de la coke, de l'héro aussi. Des amphets je crois, et du speed, forcément. Mais le seul truc qu'il consomme vraiment lui même, c'est la morphine. Il deale avec l'un des pharmaciens de la ville, qui a des potes à l'hosto. Chais pas ce qu'il lui a promis en échange, mais le vieux avait l'air content. Quand il est défoncé, c'est là qu'Andréa est le plus dangereux. Violent, cruel. Un sadique, chuis sûre.

Moi, j'ai d'la chance, je sais fermer ma gueule, quand il faut. Du coup, chuis souvent passée entre les mailles du filet. Mais les autres, les p'tites jeunes là, qui papillonnent des cils en pensant qu'il va les culbuter... Elles savaient pas. Mandy, elle était si jolie, avec sa peau de poupée et ses grands cheveux blonds. Maintenant, les clients la surnomment Frankenstein... Ah ça, il l'a pas loupé, le patron. Il y est allé avec le scalpel. C'était pas beau à voir... Non, j'vous dis, ce mec là, il est pas clair. Y'a des filles qui se sont buttées pour lui, sous ses yeux. Parce qu'il leur avait demandé. Mais devait y avoir du chantage vicieux derrière aussi, enfin, je pense. J'crois que la vie des autres, ça l'amuse. Il doit nous prendre pour des pantins désarticulés, sur lesquels il peut tirer les fils à sa guise, et nous faire tomber quand ça lui chante. Au fond, c'est ça, je crois. Merde, j'le vois plus, là haut. Il a dû redescendre. Faut qu'je me casse, sinon, si il me voit en train d'vous parler, j'vais passer un sale quart d'heure.


______________________________________

Le 12 mars 2011, lors d'une descente de flics dans le quartier, le bordel qui appartenait à Andréa a été fouillé. Ils ont retrouvé de la came en abondance, des filles mineures à l’œuvre et surtout, deux autres affreusement mutilées, laissées à leur agonie le temps qu'Andréa décide d'appeler un médecin, ou pas. Les flics connaissaient déjà l'énergumène. Dans les fichiers, son casier disait déjà violation de domicile et harcèlement moral. Ils le soupçonnait déjà de consommer et de vendre de la dope, mais ils avaient pas de preuve. La découverte de la came, des filles et de tout le reste aura largement suffit à envoyer ce taré quelque part où on le tiendrait enfermé. Pour de bon. Quand le juge a prononcé "Little Romance" et qu'il a répondu "Little quoi ?", et qu'on lui a dit que c'était à Lund, il a sourit, d'un air ironique, et a dit :
    « Vous vous foutez d'ma gueule ? »


IV. Derrière le personnage


Votre nom ou pseudo : Someone.
Âge : 22 ans.
De quelle façon avez-vous découvert le forum ? Via un top-site, je ne sais plus lequel.
Des suggestions pour l'améliorer ? Ça va venir, j'en ferais part quand ça sera le cas. En attendant, c'est un coup de cœur. :]
Revenir en haut Aller en bas
Brama Stendal
La Grande Reine
Parce qu'elle est parfaite et qu'on l'aime.
La Grande ReineParce qu'elle est parfaite et qu'on l'aime.
avatar

Messages  : 95
Couronnes  : 2661

CASIER JUDICIAIRE
Chambre :
Nombre d'arrestations : //
Délits commis :

MessageSujet: Re: Andréa Strömblen.   Ven 30 Sep - 19:12

Héhé. ;)



²
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Andréa Strömblen.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Little Romance :: l'administration :: Présentation du personnage ; :: Les fiches acceptées.-
Sauter vers: