Little Romance


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Elize Malow { Terminée.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Elize Malow { Terminée.   Mer 14 Sep - 14:53

ELIZE MALOW
« Donne moi ton pognon ! »

.
Votre Personnage



• Nom et prénom : Malow Elize.
• Surnom : Eli - Chef - "Elle".
• Date de naissance : 21ans - 7 Avril.
• Origine : Anglaise.
• Orientation sexuelle : Bisexuelle.
• Manie, habitude : garde toujours une cigarette entre ses doigts, même si elle n'est pas allumée. Elle la glisse entre ses lèvres lorsqu'elle a besoin de ses mains, sans pour autant l'allumer. C'est juste une habitude qu'elle a prise. Elle ne pense à allumer cette drogue que lorsqu'elle est énervée ou qu'elle s’ennuie.
• Numéro de chambre : Chambre n°7.

_« Casier judiciaire »_

• Date d'arrivée : Elize est arrivée il y a un mois dans ce pensionnat de fou. Mais elle ne compte pas y rester bien longtemps.
• Cause : La drogue, vous connaissez ? Fumette, Sniffette, Piqûre. Elize faisait dans le business, l'une des meilleures dealeuses de son coin. Elle vendait gros, des kilos, des millions. A des enfants, des adultes, des vieux, elle n'avait pas de limite du moment qu'ils aboulaient le frique. Mais toute conneries a ces conséquences.
• Avis sur l'endroit : La jeune femme a horreur de cet endroit pour le moment. Aucun moyen de se faire du fric dans ce pensionnat merdique. Pourtant vu tous les gros débiles qu'elle croise tous les jours, elle est persuadée qu'elle pourrait se faire une petite fortune ici. A y réfléchir.


Derrière le personnage


Votre nom ou pseudo : Sandra - Chisu - Meilia
Age : 18ans.
De quelle façon avez-vous découvert le forum ? Grâce au partenariat avec le Pensionnat Interdit.
Des suggestions pour l'améliorer ? Non j'ai déjà tout dit.


Dernière édition par Elize Malow le Mer 14 Sep - 18:03, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Elize Malow { Terminée.   Mer 14 Sep - 16:37

BRIOGRAPHIE
« Ferme là et regarde ! »

Savez-vous pourquoi les gens deviennent ce qu'ils sont ? Pourquoi tel ou tel personne est différente ? C'est l'histoire, oui, le passé, l'enfance, l’adolescence qui nous forge un caractère, qui fait qu'aujourd'hui nous sommes dissemblables. Bien heureusement nous ne vivons pas tous les mêmes choses, nous n'avons pas tous la même famille, le même enseignement, vécu les mêmes épreuves. Devons-nous être heureux de ce que nous sommes à présent ? Si on avait seulement la possibilité de changer quelque chose dans notre passé, le ferions-nous même sous peine de devenir une autre personne par la suite ?

Moi je l'aurais fait. J'aurais tout changé si j'avais pu, ma vie, ma famille, mes épreuves .. mon histoire. J'aurais aimé être une autre personne, oui je l'avoue, j'aurais voulu vivre un rêve, non pas ce cauchemars qui me sert de réalité. Sauvez-moi, libérez-moi, tuez-moi.

Je me prénomme Elize, mais personne ne connait mon vrai prénom. Mes "proches" m'appellent Eli', où ils ne m'appellent pas, il faut dire que je n'ai pas réellement d'amie, je n'aime pas la compagnie. J'ai toujours été seule, dans n'importe quelle circonstance, je sais me débrouiller par moi-même, et puis je dois avouer que j'ai un sale caractère, je ne sais pas si beaucoup de personnes seraient prêtes à me supporter. Aujourd'hui j'ai 21ans, majeure et vaccinée je me démerde toute seule dans la vie. Oh oui, je vis encore avec ma mère, mais on ne peut pas dire que ce soit réellement mon chez moi. Je suis très peu souvent à la maison, je passe environ une fois par semaine je dirais, seulement pour déposer de l'argent à ma mère, la saluer rapidement, et je repars de si tôt en vadrouille.

Mon père ? Il est mort et enterré, je suis froide je sais, mais il le mérite. Je ne l'ai jamais aimé. Mon épreuve à moi, celle qui m'a rendu comme ça, c'était lui. Un père n'est-il pas censé vous protéger, vous aimer ? Je ne l'ai jamais vu lever la main sur les garçons qui m'embêtaient à l'école, je ne l'ai jamais senti prêt de moi pour me consoler lorsque je pleurais. Je l'entendais simplement susurrer à l'oreille de ma mère des méchancetés, puis hausser le ton pour la traiter de tous les noms avant de l'envoyer valser contre le mur. Ce qu'ils étaient durs ces soirs où ma mère pleurait à chaude larmes, les bras levés devant elle pour se protéger, moi encore enfant, je ne pouvais rien faire, à par crier sur cet homme en lui demandant d'arrêter, et sursautant de peur à chaque fois que ces yeux sombres se posaient sur moi. Oui il m'a déjà frappé, à sang très certainement. Je n'ai plus peur des coups aujourd'hui, les côtés cassées je connais, je pense que tout mon corps a été brisé, comme mon âme, cette âme d'enfant qui pourtant se doit d'être si pure. J'ai été souillé, souillé par ces mensonges, par ces gestes, par cet homme. Ma vie a été ruinée à cause de lui.

A t-il toujours été comme ça ? Je ne pense pas, ou alors ma mère aurait été folle de se marier avec lui. L'alcool surement est-il la cause de tous nos malheurs. Mais pourquoi sombrer dans ça, alors qu'on a une famille à côté, une femme qui nous aime, et une petite fille tout à fait adorable. L'argent y est pour quelque chose, oui nous avions du mal à vivre, manquant certains jours de nourritures, toutes ces coupures d’électricité et d'eau à cause des factures non payées. Ma mère pleurant chaque soir sa vie misérable. Sûrement ce putain d'argent qui a causé notre malheur.

Très jeune déjà, j'ai commencé à vouloir aider ma mère. Trouver de l'argent, c'était mon seul but lorsque je quittais l'appartement, je n'avais que cela en tête, si belle petite enfant que j'étais, je n'ai pas eu de mal à trouver. Je me souviens de ce jour, ce jour où tout c'est déchiré en moi, où j'ai tout perdu. Ma virginité, ma dignité, ma tête, oui car c'est ce jour-là qui m'a changé pour la deuxième fois. Je suis devenue folle très certainement, je n'avais plus toute ma tête, pour une misérable somme j'avais donné mon corps à un inconnu. Cette fleur si pure que j'aurais tant aimé garder pour mon prince charmant. J'étais souillée, encore une fois .. Peut-être ne méritais-je que ça ? Peut-être étais-je née pour souffrir.

Ma vie si misérable, j'y pense tous les jours, il ne se passe pas un moment où je revois tout ce que j'ai fait. Toutes ces erreurs commises. Mais il y a ce souvenir qui ne me quitte plus, ce soir là où je suis rentrée chez moi après avoir amassé un peu d'argent. Ma mère encore une fois accroupie sur le sol, pleurant et se protégeant de cet homme sans pitié. Je ne sais pas ce qu'il m'a prit, cette rage qui est montée en moi, mes yeux brouillés par les larmes, je me souviens avoir hurlé, hurlé au point d'en avoir mal à la gorge, si fort que même mon père s'est tu. Et puis j'ai couru, couru à en perdre haleine, sautant au dessus de la table basse, les bras tendus devant moi. Ce bruit de verre brisé résonne encore dans mes oreilles aujourd'hui, je vois cette fenêtre succomber sous le poids de mon père, ces yeux écarquillés d'effroi et ces bras s'agitant vainement pour chercher une prise. A ce moment .. Je me suis sentie soulagée, enfin en vie ! Je sais que je me suis avancée doucement vers la fenêtre cassée, jetant un coup d’œil en bas. J'entendais déjà les sirènes, et les voix des passants sous le choques. Je suis restée immobile quelques minutes, et c'est ma mère qui me sortit de ma stupeur. "Merci".

Depuis ce jour, ma vie a changé. Il n'y a pas eu de suite après cet "accident", j'ai été déclaré non coupable, je ne faisais que protéger ma mère de cet homme sans pitié, les jugent furent compatissants. L'histoire ne s'ébruita pas réellement et on oublia vite ce qu'il s'était passé. J'ai continué à me prostituer pour gagner de l'argent, ma mère ne comprenait pas réellement d'où venait tout ce frique, je pense qu'elle savait en réalité ce que je faisais, mais elle préférait fermer les yeux, elle même sachant qu'on n'avait besoin de cela pour survivre.

Et puis vinrent mes dix-huit ans, ça ne changea pas grand chose à mon quotidien. J'étais une belle jeune femme aux cheveux rouges, je me devais de me démarquer du lot pour attirer la clientèles. On me surnommait "Elle", pourquoi ? Je n'en ai aujourd'hui encore aucune idée. mais ça me satisfaisait, du moment qu'on ne souillait pas mon prénom. Je n'aurais jamais supporter que l'on me murmure mon prénom à l'oreille pendant que j'étais souillée. Je voulais garder mon identité pour le bon, celui qui me sortirait de toutes cette merde. Bien sûr, avec tous ces hommes que je fréquentais, je suis devenue méchante et sans pitié. Pas assez d'argent ? Tu pouvais aller te fourrer le sexe là ou je pense. Et pour ceux qui tentaient tout de même de me toucher dans l'espoir que je me laisserais faire sous les coups, je sortais ce bon vieux couteau que je gardais toujours sur moi. En général ça les faisaient fuir.

Être une pute, c'est bon pour un temps, j'en ai eu assez de me faire toucher par tous ces veux vicelards, les clients que j'avais fréquenté, m'avaient donné une meilleure idée. Je me suis mise à vendre de la drogue, moi-même en consommant pour fuir la réalité. Ce n'était pas difficile pour moi de m'en procurer à petit prix, il suffisait de jouer de mes charmes et je pouvais tout avoir. J'ai commencé à me faire une petite fortune, je n'aurais jamais pensé qu'il y avait autant de toxicomane sur terre. Ma mère put enfin déménager de ce taudis, se payant une belle maison à des kilomètres du cauchemars qu'elle avait vécu. Et moi, je vadrouillais tous les soirs dans les rues d’Angleterre, faisant mon business.

J'ai ainsi dealer pendant des années. Jusqu'à mes 21ans plus précisément, j'étais connue sous le pseudo de "Chef", les tox me surnommaient ainsi lorsqu'il me voyait "Et Chef, vous auriez pas un où deux grammes de blanche là ?", c'est ce qu'ils me disaient en général, et alors je les emmenais dans mon petit repère pour faire mon travail. J'étais respectée et personne n'avait jamais osé m'arnaquer.

Bien sûr, tout business a ces conséquences. je me suis faite chopée .. Pas de bol, je me retrouve a Little Romance de force, mais je trouverais bien un moyen de m'y échapper.


Revenir en haut Aller en bas
Brama Stendal
La Grande Reine
Parce qu'elle est parfaite et qu'on l'aime.
La Grande ReineParce qu'elle est parfaite et qu'on l'aime.
avatar

Messages  : 95
Couronnes  : 2661

CASIER JUDICIAIRE
Chambre :
Nombre d'arrestations : //
Délits commis :

MessageSujet: Re: Elize Malow { Terminée.   Mer 14 Sep - 22:05

Bienvenue sur le forum, petite grande et rousse Elize Malow.
C'est un joli dossier que tu m'offres là, et je ne peux que saluer les talents de décoration, très certainement appris en s'emmerdant durant les heures creuses de ta vie où il n'y avait que l'épuisement et la frustration autour de toi... oui, je sais, je suis d'humeur philosophique, et très certainement dans la lune...

\o/ "Mais pourquoi sombrer dans ça, alors qu'on a une famille à côté, une femme qui nous aime, et une petite fille tout à fait adorable." Huhu, dit-elle en se lançant des roses à la gloire de son innocence. x)

Pour la fiche, c'est bon, même si on remarque quelques petites fautes d'attention vers la fin : sans plus. Je t'ai aussi réservé ta chambre et je t'ai ajouté au groupe des jeux 16+. (:

Amuse-toi bien sur le forum.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Elize Malow { Terminée.   Mer 14 Sep - 22:07

Merci à toi =D.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elize Malow { Terminée.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elize Malow { Terminée.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Little Romance :: l'administration :: Présentation du personnage ; :: Les fiches acceptées.-
Sauter vers: